mardi 11 novembre 2008

Tropicalia 5, lundi 10 novembre, la playlist…

"Dans mon île" par Caetano Veloso, artiste francophile par excellence
(photo Daniel A)


Générique : YAMANDU COSTA : « Lamentos » (Garoto)

Artistes brésiliens chantant en français :
Artistas brasileiros cantando em francés :

-OTTO :
« Changez tout » (Appolo/ Otto)

-CAETANO VELOSO :
« Dans mon île » (M.Pon/ H.Salvador)

-GILBERTO GIL : « La Renaissance africaine » (Gilberto Gil)
-SILVIA TELLES :
« Gardez moi pour toujours »- Por causa de vocé (A.C.Jobim/ Dolores Duran/ vers : Serge Rhode)

-OS MUTANTES :
« Le premier bonheur de jour » (Jean Renard/ Frank Gerald)

-MAYSA :
« Ne me quitte pas (Jacques Brel)

-JARDS MACALÉ :
« Ne me quitte pas » (Jacques Brel)

-NARA LEÃO :
«Funeral de um lavrador » -en français- (Chico Buarque)

-LOS HERMANOS :
« Cher Antoine » (Rodrigo Amarante)

-JOÃO GILBERTO : « Que reste-t-il de nos amours » (Charles Trenet/ Léon Chauliac)
-CECÍLIA LEITE & CHICO BUARQUE:
« Dis-moi comment » (A.C.Jobim/ Chico Buarque)

-CÁSSIA ELLER :
« Non, je ne regrette rien » (Michel Vaucaire/ Charles Dumont)

-CLARA MORENO :
« Les Cactus» (Jacques Dutronc)

- MARTINHO DA VILA : « La Bohème » -Boemia- (Jacques Plante/ Charles Aznavour)
-CHICO BUARQUE :
« Joanna Francesa » (Chico Buarque)

-SELMA REIS :
« Sem Fim » -Je t’aime-(Patrick Bruel/ vers : Sergio Natureza)

-CAPITAL INICIAL : « Sem cansar »- C’est comme ça- (C.Ringer/ F.Chichin/ vers : Dinho Ouro Preto et Alvin L.)
-ALCEU VALENÇA : « La Belle de jour » (Alceu Valença)

Virginia Rosa: pour une "samba à deux"? (photo Daniel A)

Elles (et il) chantent LOS HERMANOS

Elas (e ele) cantam LOS HERMANOS


-VIRGINIA ROSA :
« Samba a dois » (Marcelo Camelo)

-MARIA RITA : « Cara Valente » (Marcelo Camelo)
-MARIANA AYDAR : « Deixe o verão » (Rodrigo Amarante)
-NILA BRANCO :
« Sentimental » (Rodrigo Amarante)

-ROBERTA SÁ : « Casa pré fabricada » (Marcelo Camelo)
-ANNA LUISA :
« Um Par » (Rodrigo Amarante)

-NEY MATOGROSSO :
« Veja bem meu bem » (Marcelo Camelo)

-MARIA JOÃO :
« A Outra » (Marcelo Camelo)


Paulinho Moska: version voix et guitare de "Solidao" de Dolores Duran"
(photo Daniel A)

…et bien d’autres choses…
…e outras coisas…

-PAULINHO MOSKA :
« Solidão » (Dolores Duran)

-MILTON NASCIMENTO & JOBIM TRIO : « Chega de saudade » (A.C.Jobim/ Vinicius de Moraes)
-EDU LOBO & TOM JOBIM :
« Pra Dizer adeus » (Edu Lobo/ Torquato Neto)

-MARIA BETHÂNIA :
« Só me fez bem » (Edu Lobo/ Vinicius de Moraes)

-PAULA MORELENBAUM & MARCOS VALLE : « Ilusão à toa » (Johnny Alf)

Monique Kessous, melange de pop et de musique tzigane
(photo Daniel A)


-MONIQUE KESSOUS :
« Frevo meio envergonhado » (Monique Kessous)

-ADRIANA CALCANHOTTO : « Porto Alegre » (Péricles Cavalcanti)
-ARNALDO ANTUNES & MARISA MONTE : « Paradeiro » (Antunes/ Monte/ Brown)
-PITTY : « Admiravel chip novo » (Pitty)
-O RAPPA :
« Monstro Invisivel » (O Rappa)

-PEDRO LUIS E A PAREDE :
« Cabô » (Zé Renato/ Pedro Luis)

-LENINE : « A Mancha » (Lenine/ Lula Queiroga)
-BENA LOBO : « Imagem e semelhança » (Bena Lobo/ Kiko Continento/ Milton Nascimento)
-RITA RIBEIRO :
« Caminhos de sol » (Herman Torres/ Salgado Maranhão)

-ZIZI POSSI :
« Mais simples » (José Miguel Wisnik)

Fred Martins: la nouvelle pop brésilienne passera par lui
(photo Daniel A)


-FRED MARTINS :
« Tempo afora » (Fred Martins/ Marcelo Diniz)

-MARIANA BALTAR : « Pressentimento » (H.B. de Carvalho/ Elton Medeiros)
-MOYSEIS MARQUES & ELTON MEDEIROS:
« 14 Anos » (Paulinho de Viola)

-SIBA E A FULORESTA :
« Meu time » (Siba)

FRED MARTINS: présentation du dvd: "Tempo afora"

2 commentaires:

Marcio a dit…

Un detaille important: pour bien goûter "Joana Francesa" et ses jeux de mots bilingues, il faut connaître le français ET le portugais.

Daniel Achedjian a dit…

D'accord avec toi, Mario..(d'accord, da cor, da cor !!). Seul un artiste possèdant bien le français comme Chico pouvait faire cet exercice de style brillant.
abraço...

CE BLOG EST DÉDIÉ AUX CURIEUX QUI AIMERAIENT CONNAÎTRE L'ART ET LA MUSIQUE POPULAIRE BRÉSILIENNE. UNE OCCASION POUR LES FRANCOPHONES DE DÉCOUVRIR UN MONDE INCONNU OU IL EST DE MISE DE LAISSER SES PRÉJUGES AU VESTIAIRE.