vendredi 14 août 2009

En écoute aujourd’hui : Ivete Sangalo.


(texte français, texto português traduzido do francês)
Oui, j’aime bien Ivete Sangalo ! J’aime bien Ivete pour sa voix puissante et profondément originale; pour être une excellente présentatrice d’émission populaire ; pour son professionnalisme et son énergie sur scène ; pour être très sympa en interview ; et enfin parce que je suis sûr que c’est une chouette fille, qui a sûrement un grand cœur avec ses amis et sa famille. J’aime bien Ivete parce que sur divers projets, elle a prouvé qu’elle avait le talent requis pour interpréter de grands compositeurs… Mais alors une question me taraude…Pourquoi avec le pouvoir médiatique qu’elle possède, et les milliers de contacts qu’elle doit avoir dans son agenda électronique, elle n’arrive toujours pas à réunir une équipe de cinq ou six compositeurs qui pourraient lui confectionner un album digne de la très bonne chanteuse qu’elle est ? Même l’époque où elle sévissait dans Banda Eva (entre 1992 et 1998) me rend nostalgique de l’époque dorée du samba-reggae.

« Pode entrar », son sixième album d’inédits lancé en juin au Brésil me laisse encore bien déçu. Pourtant, l’album démarre sur des chapeaux de roue avec Balakbak (Esquisito/Pururu/ B.Nunes/ S.Vidal), le très chouette Cadê Dalila de Carlinhos Brown ; et le duo surprenant et très réussi avec Marcelo Camelo dans Teus olhos (dans la veine zen de Camelo). Mais dès la quatrième plage Agora eu já sei (Ivete Sangalo/ Gigi), on tombe dans la dure réalité de la banalité. Ce dernier titre, particulièrement, est presque un attentat de mauvais goût à la chanson populaire... qui sera probablement un hit. Pour le reste, on nage dans le « sans surprise », avec des légers hauts (Eu tô vendo, Na base do desejo) et beaucoup de bas. La présence de Lulu Santos sur Brúmario (de son répertoire, mais loin d’être une de ses meilleures chansons) ou de Carlinhos Brown sur Quanto ao tempo (Carlinhos Brown/ Michael Sullivan), ne relèvent pas l’ensemble des 17 titres (mon dieu, elle n’a pas lu ma charte « Pas + de 12 par album » !!). La présence de la Reine Maria Bethânia nous offre cependant un des rares beaux moments avec Muito obrigado axé, un ijéxa signé Carlinhos Brown qui finalement devient presque le bon élève de l’album !
« Pode entrar »
et son dvd homonyme (que je n’ai pas encore vu) vont se vendre, et même très bien, et je continue à supporter Ivete…car un jour- oui un jour !- elle sortira un disque et ce sera un grand disque ! Même qu’il se vendra très bien aussi !




Sim, eu gosto da Ivete Sangalo ! Eu gosto da Ivete por sua voz poderosa e profundamente original ; por ela ser uma excelente apresentadora de programas populares ; por seu profissionalismo e sua energia em cena ; por ser muito simpática nas entrevistas ; e, por fim, porque eu estou certo de que ela é uma boa moça, dona indubitavelmente de um grande coração em relação a seus amigos e familiares. Eu gosto da Ivete porque em diversos projetos ela provou que tem o talento necessário para interpretar grandes compositores...
Mas aqui uma questão me deixa perplexo... Por que com o poder midiático que ela possui, e os milhares de contatos que ela deve ter em sua agenda eletrônica, Ivete não chega nunca a reunir um grupo de cinco ou seis compositores que poderiam contribuir para a produção de um álbum digno da excelente cantora que ela é ? Mesmo quando ela fazia parte da Banda Eva (entre 1992 e 1998)... Me pego nostálgico em relação à época de ouro do samba-reggae.

« Pode entrar », seu sexto álbum de inéditos lançado em junho agora no Brasil, me deixa ainda bastante frustrado.
A rigor, o álbum começa com força com Balakbak (Esquisito/ Pururu/ B.Nunes/ S.Vidal), a contagiante Cadê Dalila de Carlinhos Brown ; e o dueto surpreendente e muito bem sucedido com Marcelo Camelo em Teus olhos (dentro da veia « zen » de Camelo). Mas a partir da quarta faixa, Agora eu já sei (Ivete Sangalo/ Gigi), caímos na dura realidade da banalidade. Esse último título mencionado, particularmente, é quase um atentado de mau gosto à canção popular... que se tornará evitavelmente um « hit ».
Quanto ao restante, navegamos num mar sem surpresas, com poucos pontos altos (Eu tô vendo, Na base do desejo) e muito baixos. A presença de Lulu Santos em Brumário (de seu repertório, mas longe de ser uma de suas melhores canções) e de Carlinhos Brown em Quanto ao tempo (Carlinhos Brown/ Michael Sullivan), não levantam o conjunto de 17 títulos (meu Deus, ela não leu a minha carta « Não mais do que 12 por álbum » !!). A presença da Rainha Bethânia nos oferece, no entanto, um dos raros bons momentos com Muito obrigado axé, un ijexá assinado por Carlinhos Brown, que finalmente chega quase a ser o único bom aluno do álbum !
« Pode entrar » e seu dvd homônimo (que eu ainda não assisti) vão se vender, e até mesmo muito bem ; e eu continuo torcendo pela Ivete... Até porque um dia – sim, um dia ! – ela vai lançar um disco, e aquele será então um grande disco ! Mesmo que também venha a se vender muito bem !

En dessous en vidéo, "Duna" en duo avec Rosa Passos.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Je n'ai pas écouté cet album, mais je te fais entièrement confiance... Sur ce sujet du moins... ;)

Quel gâchis... Allons Ivete, encore un effort pour être une grande chanteuse, tu as tout pour ça, sauf le répertoire et la prod apparemment...
javadd

Daniel Achedjian a dit…

Bonjour Javadd.! La production ça va encore, quant au reste, c'est dommage. Comme on dirait, la voix d'Ivete, c'est comme de la bonne marchandise gâchée...
Abraços!

didier a dit…

A la piraterie que l'on constate sur son album à Sao Paulo, elle doit être dans le trio de tête des ventes, ou alors les amateurs ne veulent pas y mettre plus que 4 ou 5 reais.
Dommage que vous préfériez parler d'elle plutôt que de Na Ozzetti ( que vous avez aussi rapporté) dont les reprises ont constitué mon coup de coeur.
Mais chacun ses goûts.

didier a dit…

Bon j'aurais mieux fait de rattraper mon retard de lecture sur cet excellent blog ( qui parle français aussi - il faut penser aux langues en voie de disparition)et constater que l'on parlait d'elle.
Je cours si l'on peut dire voir ce que l'on dit d'elle.
J'espère que ça ne l'a pas conduite au suicide.

Daniel Achedjian a dit…

Voilà Didier, il fallait juste remonter dans le temps pour lire tout le bien que je pense de l'album de Na Ozzetti!
Merci et bonne lecture!!

CE BLOG EST DÉDIÉ AUX CURIEUX QUI AIMERAIENT CONNAÎTRE L'ART ET LA MUSIQUE POPULAIRE BRÉSILIENNE. UNE OCCASION POUR LES FRANCOPHONES DE DÉCOUVRIR UN MONDE INCONNU OU IL EST DE MISE DE LAISSER SES PRÉJUGES AU VESTIAIRE.